Retirement electric bike

0 Comments

Retirement electric bike

Alain est un retraité (hyper) actif et en même temps une sorte de sage, une personne en accord avec la vie et l’univers ! C’est aussi un ingénieur en mécanique qui aborde les problématiques avec une vision technique des choses : le voila en train d’étudier le VAE pour une “retraite en vélo électrique” !

Alain s’est porté récemment acquéreur d’un vélo électrique d’occasion (un RockRider 6.3) équipé d’un petit Bafang 8Fun de 250W à l’avant. Il pense ces jours-ci franchir le pas pour un moteur Nine Continent à l’arrière.

Alain, qu’est qui a motivé l’achat d’un vélo électrique ?

Plusieurs points, mais essentiellement la curiosité ! Nous avons un problème avec l’énergie fossile et je crois beaucoup dans les modes de déplacements alternatifs. J’ai eu l’occasion d’essayer le vélo électrique d’un ami et quand il a été possible d’acheter un vélo kité qui n’avait pas beaucoup roulé, j’ai sauté sur l’occasion, de quoi satisfaire ma curiosité.

Quel usage en avez-vous actuellement et quel usage pouvez vous projeter ?

Actuellement je vais faire mes courses au village avec le vélo. J’aime aussi aller voir le coucher du soleil, mais en auto certains lieux me sont inaccessibles et en vélo sec c’est parfois trop difficile. Le vélo électrique va m’aider à m’y rendre. Et puis je projette d’effectuer tous mes déplacements de moins de 40km aller-retour avec le vélo. D’autre part le vélo est plus ou moins en libre service dans le garage et enfants et petits enfants en profitent parfois.

Alain, vous avez déjà un moteur à l’avant, pourquoi changer pour un moteur arrière ?

J’habite au fond d’un chemin et je n’aime pas que le moteur, sur la roue avant, patine sur le gravier lorsque je sors de chez moi : la motricité n’est pas bonne. En situation VTT je trouve que les montées sont dangereuses : j’ai remarqué qu’en pédalant (deux roues motrices) le vélo est plus stable, mais faut-il encore être sur la bonne vitesse ! Peut être qu’avec l’habitude le moteur à l’avant n’est pas un trop gros inconvénient.

Par contre, le moteur actuel dont je dispose, un 8FUN Bafang est équipé de planétaires bruyants et à mon avis usés, qui vont bientôt lâcher.

Comme je ne suis pas arrivé à ouvrir ce – même en fabriquant un outil spécifique – pour changer les planétaires, c’est toute la roue qu’il faudrait changer…

Donc autant prendre une nouvelle roue arrière, sans planétaire et qui ne patinera pas, du moins je l’espère. Lors de mon premier essai j’avais apprécié le couple linéaire et sans vibration du moteur Nine Continents RH205 et j’ai eu récement l’occasion d’en ouvrir un : il suffit de déposer quelques vis pour ouvrir et s’apercevoir de la propreté du système !

Qu’est ce que vous aimeriez changer pour améliorer le système du vélo à assistance électrique ?

L & rsquo; accelerator

Il faudrait des crans à l’accélérateur, en montée par exemple j’aurai bien aimé pouvoir doser plus facilement la puissance distribuée au moteur pour faire baisser l’ampérage avec précision. Existe-il d’ailleurs des accélérateurs avec des clic pour doser la puissance ? J’ai entendu parler du Cycle Analyst et du réglage de la rampe d’accélérateur, il faudra que j’étudie cela.

protection kits and waterproof

La protection et l’étanchéité du kit choisi est très insuffisante. La batterie devrait être d’office dans un boitier étanche avec des prises vers moteur étanches et même chose pour le contrôleur.

J & rsquo; have had & rsquo; & rsquo opportunity, consider a battery YUNTONG dans son boitier d’aluminium “pour autopsie” et je l’ai trouvée idéalement conçue : étanche, robuste, clé intégrée, témoin de niveau de charge, prise pour éclairage, fusible, poignée de manutention !

D’un autre côté, bricoler soi-même les étanchéités ne me parait pas sérieux, par temps de pluie il faut s’attendre à des courts-circuits.

kite bike

Avec un vélo kité il y a trop de fils visibles, qui nuisent à l’esthétique : il faudrait voir à tout intégrer dans les cadres. J’ai bien aimé le vélo pliable que mon neveux a ramené de Chine : rien n’est visible : ni la batterie, ni le contrôleur et encore moins les fils : tout est dans le cadre. Une belle et ingénieuse création : du bel ouvrage !

L’écran de contrôle des tensions et de l’ampérage (watt-meter)

L’écran de mon Watt Meter est mal conçu : pendant qu’on roule l’indication de tension qui me parait une donnée importante devrait occuper tout l’écran, à l’arrêt faire défiler chaque paramètre est une bonne idée : mais l’indication devrait occuper pour chaque paramètre tout l’écran et rester affiché au moins 5 secondes qu’on ait le temps de lire les chiffres, la position de la décimale et l’unité.

Encore une fois il faudrait que je me penche sur le Cycle Analyst, beaucoup plus onéreux mais bien meilleur que le Watt Meter installé sur le vélo que je viens d’acquérir :

CA3-DP_Web (25K)

Idées et projets

Maintenant que je dispose d’une première expérience j’ai de nombreuses idées. Je viens de découvrir un sujet passionnant et je dispose de temps, d’outils et de l’aide d’un ami qui vont me permettre de définir et mettre au point le vélo dont je souhaite disposer et passer une retraite en vélo électrique !

Related Post

Group

-25%

Purchase

Turn your electric bike at lower cost through our promotion up